Proteus

La filière Proteus du CNES propose une plateforme pour des satellites de la gamme 500-700 kg et des lancements vers les orbites basses.

En 1996, le CNES a lancé le développement de la filière Proteus (Plateforme Reconfigurable pour l'Observation, les Télécommunications et les Usages Scientifiques). L'objectif principal était de réduire le coût d'accès à l'espace en standardisant une famille de plateformes afin de favoriser l'émergence de nouvelles missions pour des satellites de 500 à 700 kg.

Le satellite d'altimétrie Jason-1 a été le premier engin spatial muni d'une plateforme Proteus. Lancée en 2001, sa mission a été officiellement arrêtée par le CNES et la NASA en 2013 après plus de 11 ans en orbite, bien au-delà de la durée de vie de 3 ans spécifiée à Proteus. 4 autres missions ont ensuite mobilisé la filière Proteus : Calipso (lancé en 2006 par une fusée Delta II), Corot (lancé en 2006 par une fusée Soyouz), Jason-2 (lancé en 2008 par une fusée Delta II) et Smos (lancé en 2009 par une fusée Rockot). La dernière plateforme Proteus emportera la mission Jason-3 qui doit être lancée par une fusée Falcon 9.

Initiée par le CNES, la filière Proteus s'est construite et réalisée en partenariat avec Thales Alenia Space. Outre la conception d'une plateforme, elle a nécessité le développement d'un segment sol de commande et contrôle des satellites en vol. D’autres filières du CNES sont nées dans la lignée de Proteus : Myriade pour des satellites de 100 à 200 kg et Myriade Evolutions pour des satellites de 350 à 400 kg.